Une année qui touche a sa fin…

Posted On décembre 24, 2006

Filed under Uncategorized

Comments Dropped 2 responses

Aujourd’hui est le 24 décembre et la nouvelle année pour la semaine prochaine. Mais qu’est-ce que je fous au boulot? Ca m’apprendra a travailler dans un pays non catholique. En tout cas, passez un bon moment avec votre famille, gavez-vous de foie gras et appréciez notre bon champagne français. On se rend toujours compte de l’importance des bonnes choses quand on les perds.

Je ne vais pas me plaindre ayant un petit voyage qui se profile pour cette fin d’année. Dans le cadre de mon travail, je me rend en Chine pour un séjour de 2 semaines. J’ai quelques contrats a signer avec des agences de voyages dans les grandes villes de Chine et je dois faire de la reconnaissance sur un nouveau séjour qu’on organise. Voyage de Kathmandu a Pékin paye par la boite. Au programme:

Trajet en 4*4 de Kathmandu a Lhasa, capitale du Tibet, avec passage au pied du Mont Everest et traverse des déserts Tibétains.

Voyage en train de Lhasa a Pékin sur la nouvelle ligne qui passe a plus de 5000 mètres d’altitude

Quelques jours a Pékin pour faire le touriste et un peu de boulot.

Puis train de Pékin a Chengdu et enfin vol jusqu’a Kathmandu.

Je passerais donc le nouvel an au Tibet. Je vous raconterais tout ça mi-janvier a mon retour.Passez une bonne fin d’année et a bientôt sur le territoire français ou Asiatique.

Quelle galere!

Posted On décembre 12, 2006

Filed under Uncategorized

Comments Dropped 6 responses

La vie au Nepal reserve toujours quelques surprises. Voici le recit d’une journee typique a Kathmandu. Sachez que si tout ces elements surviennent pendant la meme journee, je rentre en France.

Le deplacement dans les rues releve du parcours du combatant. Les taxis jouent au bowling avec les pietons. Il faut savoir bouger son corps et supporter le bruit des klaxons. Mal de crane assure tous les jours après le boulot. A cela s’ajoute, les commercants qui geulent comme des sourds pour vendre leurs legumes ou autres merdes. Il y a une quantite de poussieres dans les rues egalement. Peu de rues goudronnees a Kathmandu; que de la terre. Tu te prends des rafales de poussieres constamment. Quelle galere!

 Apres 10 tentatives de meurtres des chauffeurs de taxi, tu te poses tranquillement dans le restaurant Indien pas loin des bureaux. 50 mouches se collent sur toi en essayant de chopper au passage quelques miettes de saletes que tu as attrape en venant ici. Tu attends avec impatience ton plat en pensant que ca fait parti du decor. Enfin ton bol arrive. Commence a faire chaud ici. Hop, on enleve le manteau puis la veste puis le pull. Trop de curry une fois de plus.

Après ce repas bien epice, tu te leches les doigts avec acharnement (les seuls couverts disponibles ici sont tes propres doigts). Quelle galere!

 En retournant au boulot, quelque chose de visqueux te tombe sur le crane. Tu leves la tete et voit une Nepalaise en train de deverser ses ordures par la fenetre (veridique, ca m’est arrive 2 fois). Tous les 5 metres, quelqu’un te saute dessus pour te vendre une cravate, une statue de boudda ou encore toutes sortes de drogues. Tu leur expliques que tu n’es pas un touriste, que tu bosses au Nepal (et tout ca en Nepalais) mais ils s’en foutent et continuent leur harcelement physique et moral. Ensuite une horde de gamin de 8 ans te nomme une vingtaine de villes francaises pour t’epater et espere avoir quelques roupies pour aller se droguer dans une rue sombe avec de la colle. Quelle galere!

 Après une bonne journee de boulot, tu penses meriter un peu de repos au chaud chez toi. Penses-tu! Sur le chemin du retour, tu tombes plusieurs fois dans des tas d’ordures puant car pas d’eclairage public et pas de ramassage d’ordures. Enfin devant la porte de ton appartement. Pas d’affrontements avec une horde de chients enrages. Le bonheur. Tu entres enfin dans ton appartement. Et merde, une fois de plus il n’y a pas d’electricite. Il faut aller acheter des bougies et en disposer une vingtaine pour avoir un peu de lumiere. Tu sors la bonbonne de gaz pour la gaziniere, fais les branchements a l’arrache et espere quand meme apprecier un bon repas. Pas pratique a la lueur de quelques bougies. Pareil pour la lecture, unique activite interessante quand il n’y a pas d’electricite. Tu finis par aller dormir assez tot en esperant que tout sera different le lendemain. Quelle galere!

 Le coq chante, le soleil se leve et une nouvelle journee debute. Ah une bonne douche te ferais du bien. Tiens toujours pas d’electricite. Vas falloir utiliser le rasoir manuel, vous savez le vieux modele de la derniere guerre qui se plie en deux. Après quelques coupures et la peau qui brule, direction la douche. Bon l’eau est jaune et sent le Gange passe encore mais l’eau froide, y’en a marre. Tu resors de la 2 mn après en te cognant partout vu que la salle de bain est legerement trop petite. Je suis quand meme chanceux d’avoir une salle de bain. Pendant les travaux, je devais monter sur le toit de l’immeuble et me laver en utilisant quelques bouteilles d’eau en bouteille. Quelle galere!

 En sortant de chez toi, tu esperes que ce n’etait qu’un mauvais reve. Direction le boulot. Tiens cette Nepalaise ne devrait pas porter plus de 50 kilos a la force de son front. Elle marche trop lentement; il est temps de depasser. Et la, elle te laisse un petit cadeau: un beau crachat sur tes chaussures que tu as nettoye comme tous les matins. Ah quelle galereeee!!!

Encore un demenagement!

Posted On décembre 6, 2006

Filed under Uncategorized

Comments Dropped 2 responses

Il faut bien constater que j’ai du mal a me poser quelque part. Ces 3 dernières années, j’ai vécu dans plus de 10 endroits differents. Ca parait exotique dit comme ça mais en fait ça veut dire également 10 fois les mêmes galères.

J’ai trouve il y a quelques jours un appart vraiment sympa a cote de Thamel et a 10 mn a pied du boulot. 3 chambres, 1 sdb et une cuisine; tout ça pour environ 40 euros par mois. J’y ai emménagé il y a 3 jours maintenant et ça fait 3 jours que je vis avec une dizaine de Népalais qui squatte l’appart et accessoirement sont supposé poser de la moquette, aménager la cuisine et 2-3 autres conneries. Ils détruisent plus qu’ils ne construisent pour l’instant. J’ai un ami Italien qui attend depuis 2 mois que les ouvriers quittent son appart. Ca me rassure moyen.

Bon points pour la luminosité de l’appart, la taille, les voisins accueillants, la proximité de la night life de Kathmandu, la hauteur des plafonds (plus de 2m50, du jamais vu ici)…

Pas cool pour: Pas d’eau chaude car le système de chauffage solaire de l’eau est dead. coupure d’électricité encore trop fréquente a mon goût. Pas de ramassage d’ordures donc en gros je crois que j’irais faire un tour du cote du Gange de temps en temps histoire de contribuer a la légende de ce fleuve et aussi a son odeur.